Pourquoi utiliser le masque médical ?

Le masque médical est un accessoire essentiel surtout utilisé par les professionnels de la santé. Permet également de protéger son utilisateur des transmissions des maladies infectieuses, des germes et des liquides biologiques. C’est un dispositif indispensable pour les chirurgiens dans le cas d’une chirurgie. De plus, les services de santé pourraient recommander au public de porter ces masques pour se protéger. Ils sont généralement conçus pour ne pas trop serrer au niveau du visage tout en couvrant efficacement la bouche et le nez. La composition du masque médical est complexe et elle utilise différents matériaux souvent superposés afin de créer des couches multiples qui augmentent leur efficacité.

En effet, il existe des différents types de masques médicaux, répondant à des besoins très différents tels que le masque de protection respiratoire ou masque chirurgical.

 

Le masque de protection médical : à quoi sert-il ?

Le port de masque médical (chirurgical, de soins) permet la protection de l’utilisateur lors de toute procédure de soins susceptible de créer des projections de liquides biologiques à moins de 2 mètres.

Le port de masque chirurgical par le professionnel permet d’assurer la protection du patient contre les micro-organismes qu’il émet lorsqu’il présente des symptômes d’infection respiratoire.

En revanche, Les masques médicaux de type I et IR ne sont pas recommandés pour les soins.

Comment porter le masque médical ?

Voici les étapes à suivre pour bien porter votre masque médical:

-Nettoyez-vous les mains: avant de toucher un masque chirurgical, vous devez bien vous laver les mains avec du savon et de l’eau.

-Vérifiez le masque médical: une fois que vous en avez sorti un masque neuf de la boite, assurez-vous qu’il ne présente pas de trous ou de déchirures.

-Mettez-le dans la bonne direction: pour que le dispositif puisse épouser au mieux la forme de votre visage, vous devez s’assurer que la partie du haut se trouve sur le dessus avant de poser le masque sur votre visage .

-Posez le bon côté sur votre visage: l’intérieur du masque est de couleur blanche mais l’extérieur est généralement d’une autre couleur. Vous devez vous assurer alors que le côté blanc est tourné vers votre visage avant de le poser.

-Ajustez la bande pour le nez: maintenant que vous avez posé le masque sur votre visage, vous devez utiliser votre index et votre pouce pour pincer la partie rigide en haut du masque et la mouler autour de l’arête du nez

-Ajustez le masque: une fois que vous l’avez fait tenir en place, ajustez-le pour vous assurer qu’il couvre bien votre visage et votre bouche et que le bord inférieur recouvre votre menton.

Recommandations à suivre:

• Le masque ne doit jamais se retrouver autour du cou, sur le front, ou être stocké dans les poches du soignant.

• Le masque doit être remplacé s’il est humide, déchiré ou contaminé par des liquides biologiques.

• Le masque médical est un dispositif médical à usage unique et ne doit en aucun cas être remis sur le visage une fois enlevé.

• Il est recommandé de privilégier l’utilisation de masques médicaux de type IIR (3 ou 4 couches) lors de soins avec risque de projections importantes de liquides biologiques, car ce sont les seuls qui garantissent une protection efficace .

• Le retrait du masque doit immédiatement être suivie d’une désinfection des mains.

 

À Voir aussi : Hygiène des mains

Quels sont les différents types des masques ?

Masque chirurgical

Le masque chirurgical destiné à éviter lors de l’expiration de celui qui le porte, la projection de sécrétions des voies aériennes supérieures ou de salive pouvant contenir des agents infectieux transmissibles liés à une exposition au sang, aux liquides biologiques, aux sécrétions ou aux excrétions. Ils sont délivrés gratuitement aux patients, sur prescription médicale.
Le choix d’un masque médical se fait en fonction du niveau de protection requise.

Voici une sélection des masques chirurgicaux ont été développés en tenant compte aux normes en vigueur et chaque modèle atteint un très haut niveau de performance aux tests internationaux les plus exigeants. Le masque médical que nous vous proposons et également conçu pour apporter un confort idéal à l’utilisateur:

 

 

Masque chirurgie visiteur maladie infectieuse

Découvrir

MASQUE HYGIENE PAPIER 1 PLI ELASTIQUE BLANC

Découvrir

Masque chirurgie lacet 3 plie bleu barette

Découvrir

Le masque de protection respiratoire

C’est un dispositif de protection individuelle. Il relève principalement de la Directive européenne 89/686/CEE. Sa fonction se limite au contrôle des particules inspirées. Sa qualité est évaluée par le test Filtering Facepiece Particles qui permet de classer chaque modèle de masque médical de protection respiratoire en 3 catégories : FFP1, FFP2 et FFP3 (Norme européenne 89/686/CEE).

Il est composé d’une pièce faciale (demi-masque ou masque complet) et d’un dispositif de filtration, sa durée de protection varie entre trois et huit heures, une fois mis en place, le masque ne doit plus être touché. Une fois enlevé, il ne doit pas être réutilisé.

 

Masque Respiratoire FFP2 Blanc

Découvrir

MASQUE RESPIRATOIRE FFP3 BLANC

Découvrir

Masque respiratoire PM2.5

Découvrir

Il existe deux grandes familles de masques de protection respiratoire :

-Les masques de protection aux poussières et aux aérosols liquides:

FFP1 : coton, graphite, hydroxyde de sodium, foins… Utilisation 8h de suite, avec un nombre maximum d’expositions de 4x.

FFP2 : bois, particules métalliques, résine, semences, laine de verre, champignons… Utilisation 8h maximum avec un nombre d’expositions maximum de 10x.

FFP3 : fibres céramiques, cadmium, chrome, chêne, hêtre, silice, plomb, amiante (sous certaines conditions), laine de roche ou encore légionnelles… Utilisation limitée à 50 x 8 heures max.

-Les masques de protection contre les gaz et les vapeurs:

Il s’agit là de masques et demi-masques de protection respiratoire à cartouche ou galette selon la classe (1 ou 2).

Type A : masques pour la protection contre les vapeurs organiques dont le point d’ébullition est supérieur à 65°C .

Type B : masques pour la protection contre les gaz et vapeurs inorganiques comme certains acides, …

Type E : masques pour la protection contre les acides, dioxyde de soufre (SO2), gaz hydrochloridriques.

Type K : masques pour la protection contre l’ammoniac.

Type P : masques pour la protection contre les poussières et aérosols solides ou liquides toxiques.

 

À Voir aussi : kit visiteur pour protection individuelle