Tout savoir sur la nouvelle souche de coronavirus

Le gouvernement britannique a confirmé l’apparition d’une nouvelle souche du coronavirus Sars-CoV-2 le 14 décembre. La France, comme d’autres pays, a fermé ses frontières avec l’Angleterre. Sa forte contagiosité inquiète, mais les vaccins mis au point restent efficaces, ont affirmés, dimanche, les experts de l’Union européenne. Quel est le nom de cette nouvelle souche et qu’elle est son origine ? À quelle vitesse se propage-t-elle ? Est-elle plus contagieuse ? D’où vient-t-elle ? Existe-il des risques sur l’efficacité du vaccin ?

 

La nouvelle souche de coronavirus : nom, origine et source ?

La nouvelle souche du coronavirus Sars-CoV-2 retrouvée en Angleterre a été nommée « VUI-202012/01 »  première variante investiguée en décembre 2020.

-V : « Variant

-U : « Under »

-I :  « Investigation »

-202012/01 :  « premier décembre 2020 ».

Cette nouvelle souche de coronavirus apparue en Angleterre selon Nick Loman, professeur de génomique microbienne et de bio-information à l’Université de Birmingham. Selon lui, il n’y a pas de données suggérant qu’elle a été importée de l’étranger, donc il est probable qu’elle ait évolué au Royaume-Uni.
La variante du coronavirus a muté de manière inhabituelle. L’explication la plus probable est qu’il provenait d’un patient dont le système immunitaire était affaibli et qui ne pouvait pas combattre le virus, de cela son corps est devenu un terrain propice à l’évolution du virus.

 

 

À quelle vitesse se propage-t-elle ?

Elle a été détectée pour la première fois en septembre. En mois de novembre, environ un quart de personnes sont infectées à Londres par cette nouvelle variante de Covid-19. Et en décembre, elle atteindre près des deux tiers des cas. Le Premier ministre Boris Johnson a mentionné que la nouvelle souche pourrait être jusqu’à 70% plus transmissible. Selon lui, le virus se développe très rapidement. Il croît plus vite que la variante précédente et il est important d’être vigilant.

Est-elle plus contagieuse ?

Le degré de contagiosité de la nouvelle souche est environ 70 %Selon les données transmises à l’OMS par les autorités britanniques, l’arrivée de la nouvelle souche a coïncidé avec une augmentation du taux de reproduction du virus de 1,1 à 1,5 – une personne en infecte une et demie en moyenne. Le responsable des situations d’urgence sanitaire à l’OMS, Michael Ryan, a souligné que « nous avons eu un R0 beaucoup plus élevé que 1,5 à différents moments de cette pandémie et nous l’avons maîtrisé.

Selon l’article publié dans le journal médical britannique BMJ le 16 décembre, cette version mutée du Covid-19 est définie par un ensemble de 17 mutations. Selon les auteurs c’est l’une des plus importantes est une mutation N501Y dans la protéine de pointe que le virus utilise pour se lier au récepteur ACE2 humain. Les changements dans cette partie de la protéine de pointe rend le virus plus infectieux et se propage plus facilement entre les personnes. Les auteurs rapportent au 13 décembre, 1088 cas de Covid-19 liés à cette nouvelle souche dans environ 60 localités différentes de l’Angleterre. Ces cas étaient notamment dans le sud-est de l’Angleterre, mais il y a eu des cas identifiés dans d’autre payes également en Italie, Pays-Bas, Danemark, mais aussi en Afrique du Sud et en Australie.

L’infection est-elle plus mortelle ?

À ce jour, rien n’indique que ce soit le cas, mais il faudra surveiller bien la situation. En effet, l’augmentation même de la transmission suffirait à causer des problèmes aux hôpitaux. Si la nouvelle souche entraîne l’infection d’un plus grand nombre de personnes d’une façon rapide, cela peut avoir comme résultat un plus grand nombre de personnes nécessitant un traitement hospitalier et probablement des cas de décès.

Les vaccins, sont-ils efficaces contre la nouvelle souche de coronavirus ?

À ce stade, les vaccins restent efficaces et la nouvelle souche n’a pas d’impact sur les vaccins selon les experts de l’Union européenne réunis dimanche.

Ces vaccins développent une réponse immunitaire contre la protéine du virus, qui entraînent le système immunitaire à attaquer différentes parties du virus, de sorte que même si une partie du virus a changé, les vaccins devraient toujours fonctionner.

Le vendredi 18 décembre, le professeur David Robertson, de l’université de Glasgow, a conclu : « Le virus sera probablement capable de générer des mutations qui contournent le vaccin ».

En outre, lundi le 21 décembre, le ministre de la Santé Olivier Véran a expliqué que « si jamais il y avait une variation de vaccins à ARN, il faudrait faire ce que nous faisons tous les ans avec la grippe : faire évoluer le vaccin »Comme les scientifiques le font chaque année avec le virus de la grippe, qui mute plus rapidement que le virus Sars-CoV-2.

Les outils nécessaires pour se protéger

Toomedical leader des ventes de matériel médical en ligne vous présente une variété des outils nécessaires pour une protection idéale contre le coronavirus au meilleur rapport qualité et prix.

Les masques de protection :

Masques chirurgie à élastiques 3 Plis bleu Barrette
Masque enfant JOLETI bleu

Les gels désinfectant :

Aniosgel 85 – gel hydroalcoolique

Les désinfectants de surface :

SURFASAFE 750ML PULVERISATEUR

Les lingettes désinfectantes :

Lingettes désinfectantes « STERICID »