La civière de relevage : Utilité

 

Tous les intervenants dans le monde du premier secours, qu’ils soient ambulanciers, personnel paramédical, ou d’autres similaires de la profession, connaissent l’importance d’avoir des civières d’ambulance fiables. Ces civières d’ambulance peuvent servir à plusieurs fins, dans n’importe quelle situation d’urgence. En effet, la présence d’un Brancard ambulance robuste, fiable, et construit avec des procédés de fabrication de haute technicité est absolument essentiel à la réussite de toute aide, lors d’un sauvetage ou d’une situation d’urgence.

 

La civière de relevage

civière de relevage

Appelée brancard cuillère ou civière scoop est une civière à deux éléments séparables. Réglage en hauteur avec deux verrous situés en haut et en bas du brancard permettant la séparation en deux éléments distinct. Chaque élément possède des lames courbées permettant de cueillir la victime au sol sans la déplacer et donc en respectant un maximum l’axe tête-cou-tronc. On positionne les deux éléments sur le côté de la victime après avoir réglé la longueur en fonction de la taille du patient. Les lames passent sous la personne puis on réunit chaque extrémité afin de les verrouiller. Il est bien entendu évident qu’il faut être prudent pour ne pas pincer les vêtements ou les parties charnues.

Chaque équipier se positionne à la tête et au pied du brancard et peuvent donc soulever l’ensemble par les bords permettant une bonne prise. Ainsi une fois installée et sanglée la victime peut être déposé sur le Matelas Mobilisateur à Dépression en toute sécurité. On pratiquera l’opération inverse une fois terminé : déverrouillage du brancard en haut et en bas et retrait des deux éléments qui vont glisser très facilement vu le profilage des lames.

 

Utilité

Ce type de brancard sert dans de nombreux cas : relevage, endroit difficile d’accès pour un brancard traditionnel, victime dans une position complexe à extraire. Le second point est que c’est utilisable par un équipage de deux ambulanciers sans risque de déplacer la victime et de prendre des risques supplémentaires en cas de suspicion de traumatisme du rachis. La matière alu/ fibre ou autre permet une désinfection de l’ensemble de façon pratique et rapide. Ce brancard est utilisé dans de nombreux pays où les équipage d’ambulanciers travaillent en binôme.

 

Moyens de relevage d’une victime avec civière :

  •  La préparation du brancard consiste à le déplier, si besoin, à en régler la longueur et à désolidariser ses deux parties.
  • Si la victime est traumatisée, le maintien de tête et la pose du collier cervical précèdent le relevage.
  • Deux équipiers, munis chacun d’une partie du brancard, se placent de part et d’autre de la victime.
  • A tour de rôle, chaque équipier glisse sa cuillère sous la victime que l’autre équipier soulève légèrement en la tenant par la hanche et l’épaule.
  • Les deux parties du brancard sont alors solidarisées par les dispositifs encliquetables, en commençant par la tête. ll faut s’assurer du verrouillage et sangler la victime avant de la brancarder.moyen de relevage avec civière

Drap d’examen Lisse VS Gaufré

Drap d'examen

Drap d’examen utilisation

drap d'examen utilisation

Le Drap d’examen est un consommable médical utilisé par les professionnels de la santé, il permet de protéger la ta

ble médicale d’un professionnel et apporte un réel confort au patient durant la consultation. Les praticiens utilisent toujours des draps d’examen, quel que soit leurs spécialité médicale ou paramédicale. Il permet d’assurer l’hygiène dans le cabinet médical en évitant le contact entre le patient et le mobilier médical. Ceci réduite le contact avec des germes pathogènes est donc réduit les risques de contamination. Le drap d’examen est remplacé systématiquement après son utilisation.

 

Choix du modèle de drap d’examen

Il existe une diversité de modèles de draps d’examen tels que le drap d’examens ouaté, drap d’examen plastifié, drap d’examen gaufré, drap d’examen lisse etc. Le drap d’examen est choisi en fonction de l’activité pratiquée.

Drap d’examen lisse :

drap d'examen lisse

 

Certaines activités médicales telles que la gynécologie, la kinésithérapie, la pédiatrie, … exigent des draps d’examen imperméables. Les modèles classiques de draps d’examen lisses en ouate de cellulose sont adaptés à la majorité des consultations de médecine générale et à bon nombre de consultations spécialisées.

Les draps d’examen plastifiés sont utilisés en gynécologie ou en gériatrie. Ces draps sont réalisés avec une couche de ouate collée à une couche plastique imperméable. La face ouatée, confortable, doit être utilisée côté patient ; la face imperméable côté divan d’examen. Le nombre de plis de couches dont est constitué le drap et son grammage (sa densité en g / m2) doivent également être pris en compte. Plus ils sont grands, plus le drap sera confortable et absorbant.

drap d'examen gaufréDrap d’examen gaufré

Ce type de draps d’examen est caractérisé par sa technique de fabrication réalisée dans une ouate double épaisseur assemblée par procédé de gaufrage collage. Ces draps assurent un confort d’utilisation idéal grâce au gaufrage point à point. Leur très bonne capacité d’absorption, leur douceur et leur résistance destinent ces draps d’examens à une utilisation étendue : tables de consultations médicales en cabinet et en milieu hospitalier.

Les modèles micro gaufrés possèdent une résistance élevée et apportent plus de confort pour le patient.

Les critères de choix

L’achat d’un drap d’examen implique la prise en compte de quelques facteurs. On comprendra ainsi qu’il est fortement déconseillé de jeter au hasard son dévolu sur un drap d’examen. De cette manière, on risque, en effet, d’acheter un drap d’examen inadapté à l’usage initialement prévu. Le choix du drap d’examen peut se faire en fonction de ces quelques critères :

 

  • La largeur : Le premier élément à définir est la largeur de votre rouleau de drap d’examen. Celui-ci doit convenir à votre table de soin. Même s’il est constaté que certains professionnels utilisent une plus petite largeur que celle de leurs tables, nous conseillons vivement de choisir le format recouvrant l’intégralité de la surface. Les largeurs de nos draps médical vont de 50cm à 70 cm
  • La pré-découpe : Chaque rouleau de drap est prédécoupé afin de faciliter le changement de drap d’un patient à l’autre. La pré découpe est un critère très variable d’un drap à l’autre. Ce critère facilite la manipulation des rouleaux lors des changements de draps mais cela dépend de votre organisation, équipement et manière de travailler. La longueur des sections prédécoupées peut varier. Cela est dû aux nombreux usages des draps d’examen et type de mobilier à couvrir. Notez qu’une petite prédécoupée pour une grande table aura tendance à être moins résistante (risque de séparation et déchirure) que des grandes prédécoupés, ou des draps non prédécoupés.
  • La longueur : La longueur du rouleau doit être choisie en fonction d’un compromis entre la compacité et le rythme d’utilisation, vous devez prenez ce paramètre en considération lors de vos achats ! En effet, plus un rouleau est long, moins vous aurez à le changer, ainsi que toutes les tâches autours : moins de stocks, facilité d’inventaire, changement des rouleaux. En revanche si vous avez besoin de plus de flexibilité, optez pour des petits rouleaux pour fonctionner en flux tendu.
  • Le grammage : Cette caractéristique est déterminante dans la qualité du drap que vous allez utilise, exprimé en grammes par mètre carré. En effet, le grammage est ce qui va définir à la fois la résistance de votre drap, mais aussi son confort pour vos clients. Un drap se déchirant pendant un soin n’est jamais appréciable. De plus, pour des soins de longue durée, le confort apporté par un grammage élevé est un plus.

Il faut bien analyser vos besoins, votre niveau de service et ce que vous attendez de vos protections pour votre mobilier de soin. Ces critères généralistes vous donnent une première grille d’analyse pour effectuer vos achats et être satisfait du résultat. Cependant, notre gamme de draps d’examen possède des spécificités en fonction des utilisations que vous en ferez et vos prestations.

Examen gynécologique : L’intérêt d’un spéculum

Examen gynécologique

 

Deux situations peuvent motiver une femme à consulter en gynécologie:

  • La présence de symptômes: douleurs du bas ventre, pertes vaginales anormales, saignements en dehors des règles, douleurs lors des rapports sexuels…
  • La femme vient consulter régulièrement de façon préventive dans le cadre d’un dépistage annuel, de préférence.

L’examen gynécologique est, en général, non douloureux et ne dure que quelques minutes.

examen gynécologique

 

Il sera orienté par l’entretien avec la patiente: les plaintes fonctionnelles, les antécédents personnels et familiaux, ce qui

  • Une palpation des seins afin de détecter la présence d’un kyste ou d’une grosseur ou une éventuelle tumeur cancéreuse.

Permet en outre d’établir une relation de confiance entre le médecin et la patiente.

L’examen gynécologique comporte plusieurs étapes:

  • Un examen général qui apprécie le poids, la taille et la tension artérielle.
  • Un examen abdominal afin de détecter des douleurs suspectes ou un syndrome tumoral abdomino-pelvien.
  • Un examen périnéal permet de détecter l’existence d’une pathologie infectieuse ou de vérifier des séquelles obstétricales types déchirures, épisiotomies ou fistules.
  • Un examen pelvien qui commence par un examen au spéculum puis par le toucher vaginal.

Qu’est ce qu’un spéculum ?

Le spéculum est un instrument médical de diagnostique utilisé lors de l’examen médical et permettant d’observer une des cavités du corps du patient tel que l’utérus, le rectum, les narines et les conduits auditifs. L’appareil d’auscultation se présente sous différentes formes qui correspondent à différentes utilisations.

Ainsi, le spéculum permet  d’écarter les parois  de la cavité ou le conduit examiné.

On distingue plusieurs types de spéculum adaptés à l’examen de différentes parties du corps :

  • Le spéculum vaginal : En gynécologie le spéculum, après son introduction dans le vagin facilite la visualisation de cet organe de façon optimale grâce à l’écartement de ses parois. Après la pose de cet instrument, le prélèvement d’échantillons au niveau du vagin et du col de l’utérus est facilitée. Ce geste est effectué dans le but est de rechercher un germe infectieux, de pratiquer un frottis cervico vaginal (du col de l’utérus et du vagin) et de rechercher également la cause d’un saignement. Enfin le spéculum permet de poser ou de retirer un stérilet.
  • Le spéculum auriculaire : En forme d’entonnoir, est utilisé pour l’examen du conduit auditif externe et du tympan.
  • Le spéculum nasal : Possède des valves mobiles qui permettent d’observer les fosses nasales. L’écartement de celles-ci, grâce à la présence d’un pas de vis, facilite l’écartement les ailes du nez à la demande.
  • Le spéculum jetable :  Il est généralement constitué de plastique ou de polystyrène. Il s’agit de l’utiliser qu’une seule fois et de le jeter ensuite.

Le spéculum vaginal

Le spéculum vaginal est un instrument en métal ou en plastique jetable dont le but est de maintenir ouvert (béant) les orifices des cavités naturelles. Il permet également de visualiser l’intérieur des cavités en facilitant l’entrée de la lumière grâce à leur surface interne polie.

Le spéculum est posé dans le vagin et permet de voir le col de l’utérus (sa couleur, son aspect, présence d’irritation ou d’infection) et d’effectuer le cas échéant un frottis cervico-vaginal ou des prélèvements nécessaires à un éventuel examen de laboratoire. À l’issue de l’examen au spéculum, le médecin vérifie aussi le bon état du vagin et de la vulve.

Intérêts du spéculum vaginal :spéculum vaginal

Parmi les actes médicaux nécessitant le spéculum, on peut distinguer :

  • Prélèvements vaginaux
  • Frottis
  • Ablation de polypes
  • Récupération d’ovocytes
  • Coloscopie
  • Curetage
  • Pose ou retrait d’un stérilet
  • Hystéroscopie
  • Examen dans le cadre d’un bilan de fertilité

Les différents types du spéculum vaginal :

 

Il existe différents types de spéculums vaginaux. Les plus courants sont le spéculum de Collin, dont les deux valves qui écartent les parois du vagin sont démontables, et le spéculum de Cusco, dont les valves ne peuvent être démontées. Ils sont en général métalliques et donc stérilisables, ce qui permet de les réutiliser.

S’ils sont en plastique, les spéculums sont alors à usage unique, car ils ne peuvent pas être stérilisés. Le spéculum de Collin et celui de Cusco existent aussi dans une version adaptée aux femmes qui n’ont jamais eu de rapport sexuel : les becs de canard sont alors plus courts, ce qui diminue le risque de perforer l’hymen de manière irrémédiable.

D’autres sortes de spéculums peuvent être employées par les gynécologues : le spéculum de Jayle, un spéculum à double mouvement, pour écarter à la fois la vulve et les parois du vagin, et le spéculum de Koogan, particulièrement utilisé dans le cadre des colposcopies, car il permet d’atteindre plus facilement le col de l’utérus.

Connaître le corps humain : Nécessité d’un logiciel anatomique

 

L’enseignement de l’anatomie humaine est considéré par les étudiants en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives comme absolument indispensable. L’anatomie est posée comme science fondamentale car elle promeut un matérialisme ontologique et évacue apparemment tout questionnement psychologique ou philosophique.

Qu’est ce que l’anatomie ?

L’anatomie est une science destinée à l’étude des différentes parties composant des organismes vivants, de types animal ou végétal. Par la dissection ou d’autres moyens, elle étudie la dimension, la structure et les rapports des éléments structurant un corps, une plante, etc. On distingue l’anatomie générale – qui prend également en compte l’analyse de la physiologie – de l’anatomie descriptive – qui s’attache aux volumes, emplacements, etc. L’anatomie dite chirurgicale a pour particularité d’étudier une région précise de l’organisme.

L’anatomie du corps humain

anatomie du corps humain

L’anatomie du corps humain est la science qui l’étudie et qui s’intéresse les rapports qui lient les différents organes. Elle a commencé à livrer les secrets du corps humain grâce aux autopsies puis les techniques d’imagerie ont complété la connaissance que nous avons de l’organisme. Il est organisé en différents systèmes : cardio-vasculaire, locomoteur (le squelette et les muscles), digestif, endocrinien, lymphatique, nerveux, respiratoire, urinaire,… Ces différents systèmes ont chacune une fonction qui lui est propose : assurer la circulation du sang, permettre le mouvement, la digestion et l’élimination des déchets, fabriquer les hormones qui serviront de messagers chimiques, etc.

Le corps humain présente quatre membres :

  • Deux membres supérieurs (bras, avant-bras, main)
  • Deux membres inférieurs (cuisse, jambe, pied)

Reliés au tronc, respectivement, par l’intermédiaire de la ceinture scapulaire et de la ceinture pelvienne. À la partie supérieure, le cou supporte la tête.

Le squelette constitue « l’ossature architecturale » du corps humain. Modelé par les tissus mous (muscles, viscères, graisse, etc.), il en détermine la forme.

Pourquoi un logiciel anatomique ?

 

De nos jours l’étude d’anatomie ne se restreint plus à la lecture d’ouvrages d’anatomie, ou à la manipulation de modèles

logiciel d'anatomieanatomique ou de planches anatomique.

L’utilisation de logiciel anatomique est le moyen le plus facile et le plus avancé pour expliquer aux étudiants l’anatomie des différentes parties du corps humain.

Conçu à l’origine pour le domaine médical, un logiciel anatomique permet aux étudiants et autres passionnés d’anatomie de découvrir plusieurs parties du corps comme le squelette humain en 3D, le cerveau humain et plus encore.

Ces logiciel peuvent proposer un modèle représenté de façon détaillée. Diverses options permettent de personnaliser son apparence : coloriage des différents parties, affichage du nom et ajout de commentaires. L’ensemble de ces modifications peuvent ensuite être sauvegardées pour créer des présentations et les partager. Plusieurs démonstrations sont possibles et facilite l’apprentissage.

 

Squelette du pied : Anatomie et douleurs

 

Le pied est la base souple et élastique qui permet au corps de se tenir debout et de se mobiliser. Au cours de la marche, il s’allonge en moyenne de 6,6 mm. Sa souplesse est due à l’anatomie intriquée de ses 28 os. Il peut s’adapter à différentes surfaces et absorber des chocs. Le pied est parcouru par de nombreuses terminaisons nerveuses.

Squelette du pied :

 

Structure. Les vingt-six os du pied sont regroupés en plusieurs parties : le tarse, le métatarse et les phalanges.

Le tarse: Il est constitué de sept os :

  • Le talus est l’unique os s’articulant avec les os de la jambe, du tibia et de la fibula (également connue sous le terme péroné). Il s’articule également avec l’os naviculaire et le calcanéus.
  • Le calcanéus constitue l’os le plus solide et volumineux du pied. Il s’articule avec le talus et l’os cuboïde, situé à l’avant.
  • Les trois os cunéiformes se distinguent par leurs positions. Le cunéiforme médial, le plus volumineux, et le cunéiforme intermédiaire, le plus petit, s’articulent avec l’os naviculaire à l’arrière et le métatarse à l’avant. Le cunéiforme latéral s’articule principalement avec l’os cuboïde ainsi qu’avec le métatarse et l’os naviculaire.
  • L’os naviculaire est un os aplati en forme de barque. Placé vers la face médiale, il se situe entre le talus à l’arrière et les trois os cunéiformes à l’avant.
  • L’os cuboïde est un os de forme cubique placé vers la face latérale. Il se situe entre le calcanéus à l’arrière et le métatarse à l’avant.

Le métatarse : Il est constitué de cinq os. Le premier os métatarsien est le plus solide et le plus petit tandis que le deuxième est le plus long. Les bases proximales du 1er, 2ème et 3ème os s’articulent avec les trois os cunéiformes tandis que les bases proximales du 4ème et 5ème os s’articulent avec l’os cuboïde.

Les phalanges : Le squelette du pied est constitué de quatorze phalanges. Le 1er, couramment appelé le gros orteil, est constitué seulement de deux phalanges tandis que les quatre autres orteils sont constitués de trois phalanges.

L’ensemble du squelette du pied est maintenu grâce notamment aux nombreuses articulations et ligaments.

squelette du pied

 

Squelette du pied avec moignon tibia et fibula (péroné), montage élastique

Pathologies du pied :

 

Fractures des os du pied. Le squelette du pied peut être le siège de fractures dont les plus fréquentes étant celles des os du métatarse et du calcanéus.

Anomalies. Le pied est le siège d’anomalies, notamment osseuses, dues à des malformations ou faisant suite à des fractures ou immobilisations. Au sein de ces anomalies nous retrouvons notamment le pied creux, le pied varus, le pied plat, le pied bot, ou encore le pied équin.

Maladies des os. De nombreuses maladies peuvent toucher les os et en modifier leurs structures.L’ostéoporose est une des pathologies les plus fréquentes. Elle consiste en une perte de densité des os chez les personnes, généralement âgées, qui sont alors exposées à la fragilité osseuse et aux fractures.

 

Les types de squelettes :

série de pieds mini

Selon le type du pied, on distingue trois différentes squelettes:

Douleurs au pied :

 

Les douleurs aux pieds sont des problèmes de santé fréquemment rencontrés, à tel point qu’une consultation avec un spécialiste est souvent indispensable. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de vos douleurs de pied, telles que des sensations de brûlures, des positions debout trop prolongées ou des douleurs à la marche par exemple.

L’origine de ces douleurs peut être variée. Il peut s’agir d’un déséquilibre au niveau du squelette, d’une mise en charge mal répartie, d’un problème de pieds plats ou de pieds creux, d’épine de Lenoir ou encore d’une fasciite plantaire pour les problèmes les plus répandus. D’autres difficultés peuvent apparaître au niveau des pieds : des oignons de pieds (également appelés Hallux Valgus), des ongles incarnés ou des verrues. À tout âge, le pied est exposé à toute sorte de pathologies. Il est effectivement la partie du corps qui supporte la totalité de notre corps.

Pour soulager ces douleurs ou ces symptômes, plusieurs solutions orthopédiques existent telles que des orthèses plantaires et des chaussures sur mesure ou orthopédiques. Ces solutions permettent de rééquilibrer le squelette et de diminuer ou prévenir les douleurs.

douleurs au pied

 

 

Éthylotest obligatoire : Pour quels raisons ?

 

Depuis le 1er 2012, l’éthylotest est obligatoire pour tous les véhicules terrestres à moteur. Ne pas en avoir un était sanctionnable jusqu’au 1er mars 2013.

L’alcool est depuis des années l’une des principales causes de la mortalité routière. Avoir un éthylotest dans notre voiture nous incite à vérifier notre alcoolémie afin de savoir si l’on peut ou ne pas prendre sa voiture.

L’éthylotest , a été inventé en 19542. c’est une technique d’évaluation de l’alcoolémie par mesure du taux d’alcool dans l’air expiré. C’est un moyen pour garantir que les conducteurs de véhicules deviennent plus prudent et évitent de conduire en état d’ivresse.

D’après le décret 2015-743 sorti en 2015, la loi impose aux conducteurs à détenir un éthylotest (alcootest) dans leurs véhicules. Cette mesure vise  bien évidemment à responsabiliser les conducteurs ainsi qu’à contrôler la consommation d’alcool avant de prendre le volant. selon la réglementation, le Taux d’alcoolémie autorisé dans le sang est 0,2 g/l po pour les permis probatoires.

Les sanctions

 

Les conducteurs expérimentés comme les jeunes conducteurs contrôlés avec un taux d’alcoolémie supérieur ou égal à 0,2 g/l  encourent les sanctions suivantes :

  • Un retrait de 6 points sur leur permis.
  • Une amende forfaitaire de 135 €.
  • Une immobilisation du véhicule.                                                                                                                        

Les Différents types d’éthylotest

  • L’éthylotest chimique : il s’agit du traditionnel ballon jetable à usage unique pour le dépistage dans lequel il faut souffler. Sa coloration passe du jaune au vert en cas de test positif. Faire attention à la durée de validité de alcootest qui est en général de 2 ans. Il est mieux d’en avoir toujours deux à bord d’un véhicule.
  • L’éthylotest électronique : il permet d’obtenir un résultat rapide en fonction de la limite d’alcoolémie légale grâce une sonde réagissant à l’éthanol, il peut être réutilisé plusieurs fois et sa mesure est rapide. Il faut néanmoins avoir des piles avec du courant, changer d’embout à chaque usage et penser à le ré-étalonner une fois par an (calibrage).

Comment fonctionne un éthylotest ?

 

Fonctionnement d’un éthylotest chimique : 
Il faut faire le test une heure après avoir absorbé une boisson alcoolisée car l’alcoolémie maximale est atteinte environ une heure après la dernière consommation d’alcool. Il faut suivre scrupuleusement le mode de fonctionnement décrit dans la notice fournie avec l’éthylotest.

Fonctionnement d’un éthylotest électronique : 

  • La personne souffle en une seule fois dans l’embout jusqu’à arrêt du signal sonore ou visuel.
  • L’éthylotest électronique recourt à un capteur électrochimique afin de mesurer le taux d’alcool dans le sang.
  • Il fournit une réponse digitale de la concentration d’alcool dans le sang par mg/l.

 

Depuis 2012, de nombreux fabricant se sont rués sur ce marché et le choix des modèles ne manquent pas. C’est pourquoi nous avons décidé d’en choisir 3 pour vous. Voici donc en détails des modèles haut de gamme, pas cher et enfin, un éthylotest numérique ayant le meilleur rapport qualité/prix.

 

Éthylotest chimique NF  Le classique éthylotest chimique norme NF, toujours efficace et économique. C’est un test fiable qui permet d’évaluer le taux d’alcool dans le sang d’un individu venant de consommer l’alcool.

Caractéristiques :

  • Utilisation : à usage unique
  • Conforme au décret 2015-775
  • Sans ballon
éthylotest chimique NF
Ethylotest électronique ETHYLEC ETHYLEC est un éthylotest électronique équipé d’un capteur de pression de souffle couplé à un capteur électrochimique, technologie utilisée pour les éthylotests des forces de l’ordre, elle garantit une grande fiabilité.

Caractéristiques :

  • Conforme à la norme NFX 20-704.
  • Préchauffage : 15 s
  • Temps de souffle : 7 à 8 s
  • Temps du test : moins de 60 secondes
  • Indication : 3 chiffres sur écran LCD
  • Puissance souffle : 10 L/mn
  • Précision : +/- 0,025 mg/L à 0,20 mg/L
  • Affichage des mesures : 0,00 à 0,24 mg/L
  • Alarme sonore + message «HI» si seuilatteint (0,25 mg/L)
  • Utilisation : 10°C – 40°C
  • Compteur de test avec alarme de re-calibrage
  • Calibrage : 12 mois ou 1 200 tests au premier terme échu
  • Détection de la pression et de l’interruption du souffle
  • Dimensions : 115 x 60 x 23 mm
  • Poids : 105 g sans pile
  • Alimentation : pile 9V ou adaptateur 12V
  • Pile pour 500 tests environ
  • Indicateur de batterie faible
éthylotest électronique éthylec
Éthylotest éléctronique ETHYWAY L’éthylotest électronique ETHYWAY pour contrôler à tout moment votre taux d’alcoolémie, il est équipé d’un capteur électrochimique, technologie garantissant une grande fiabilité des résultats.

Caractéristiques : 

  • Capteur électrochimique conforme à la norme NFX 20-704
  • Préchauffage 10 secondes
  • Temps de souffle : 7 à 8 s
  • Temps du test : moins de 60 s
  • Indication : 3 chiffres sur écran LCD
  • Puissance souffle : 10 L/mn
  • Précision : +/- 0,025 mg/L à 0,20 mg/L
  • Affichage des mesures : 0,00 à 0,24 mg/L
  • Alarme sonore + message «HI» si seuilatteint (0,25 mg/L)
  • Utilisation : 10°C – 40°C
  • Stockage : 0°C – 50°C
  • Compteur de test avec alarme de re-calibrage
  • Calibrage : 12 mois ou 500 tests au premier terme échu
  • Détection de la pression et de l’interruption du souffle
 éthylotest électronique ethyyway

 

Categories: Non classé

Hygiène : Pourquoi et comment se laver les mains ?

 

Les bactéries sont très nombreuses dans l’environnement et nous vivons en permanence dans ce monde microbien. L’homme lui même est porteur d’une très grande quantité de bactéries sur sa peau, ses muqueuses et dans son tube digestif.

En raison de nos nouveaux modes de vie, nos mains sont en contact permanent avec de nombreux germes. Se désinfecter les mains régulièrement représente donc un geste protecteur pour soi-même et son entourage. Un geste qu’il ne faut pas négliger car :

→ ¾ des infections se transmettent par les mains.

Qu’est-ce que l’hygiène des mains ?

Les microbes qui provoquent des infections sont principalement transmis par les mains. Les soignants doivent donc avoir des mains propres lorsqu’ils soignent un patient. Il faut se laver les mains avec de l’eau et du savon ou les désinfecter avec une solution hydroalcoolique (avec un manugel). L’hygiène des mains comporte donc deux méthodes. Il est plus efficace de se désinfecter les mains, c’est également plus rapide et plus facile. Il est donc préférable d’avoir recours à cette méthode. Si les mains comportent des souillures visibles, elles doivent d’abord être lavées avec de l’eau et du savon et ensuite désinfectées avec une solution hydroalcoolique. (Un manugel).

A l’hôpital, il n’est pas suffisant de se laver les mains avec de l’eau et du savon. C’est la raison pour laquelle les soignants utilisent une solution hydroalcoolique. Les gants constituent une bonne protection et permettent de réduire au minimum la contamination des mains. Mais l’hygiène des mains reste nécessaire, même avec des gants. Par ailleurs, les gants doivent être enlevés (et remplacés) au bon moment.

Une bonne hygiène des mains n’est pas uniquement l’affaire des soignants : cela vous concerne également, en tant que patient ou visiteur. Lavez-vous les mains avant de manger et certainement après être passé aux toilettes. C’est la règle d’or ! De cette façon, vous transporterez le moins possible de microbes de l’environnement et vous éviterez de les transmettre à d’autres personnes.

Quand doit-on se laver les mains ?

Parmi les situations au cours desquelles les gens peuvent entrer en contact avec des germes :hygiène mains

  • Quand les mains sont visiblement sales
  • Après être allé à la toilette
  • Après s’être mouché ou après avoir éternué dans ses mains
  • Avant et après : manger, toucher de la nourriture, boire ou fumer
  • Après avoir touché de la viande rouge, du poulet ou du poisson cru
  • Après avoir manipulé des déchets
  • En rendant visite à des personnes malades ou en les soignant
  • En touchant des animaux domestiques ou sauvages ou des excréments d’animaux

Comment doit-on s’y prendre pour se laver les mains correctement ?

Pour se laver les mains de façon efficace, il faut :

  • Enlever ses bagues et autres bijoux.
  • Utiliser de l’eau chaude et se mouiller complètement les mains.
  • Prendre du savon ou un manugel (de 1 à 3 mL) et bien le faire mousser.
  • Se frotter les mains, les poignets, les avant-bras et entre les doigts, pendant 15 secondes.
  • Se nettoyer le dessous des ongles.
  • Rincer abondamment.
  • Se sécher les mains avec une essuie main ou sous le séchoir.
  • Fermer le robinet en tenant une serviette en papier.
  • Éviter de toucher des surfaces souillées en quittant la salle de bain.
  • Couvrir toutes coupures et porter des gants pour mieux se protéger (les coupures s’infectent très facilement).
  • Les faux ongles et le vernis écaillé vont de pair avec une augmentation du nombre de bactéries sur les ongles. Veiller à nettoyer les ongles convenablement.
  • Éviter de porter les mains aux yeux, au nez ou à la bouche.
  • Tenir pour acquis que tout contact avec un liquide organique est infectieux.

Pourquoi est-ce important de se laver souvent les mains ?

  • Parce que cela permet de réduire le risque de transmission des germes responsables de maladies infectieuses telles que la gastro-entérite et autres maladies diarrhéiques, la grippe, les infections cutanées et oculaires, les vers intestinaux…
  • Parce que vous ouvrez des portes, et surtout les portes des toilettes, qu’on ne pense pas toujours à désinfecter et qui pourtant héberge un très grand nombre de bactéries.
  • Parce que vous utilisez un téléphone portable, sur lequel cohabitent 7000 types de bactéries différentes.
  • Parce que vous prenez les transports en commun, qui sont des foyers à germes. Selon le biologiste Charles Gerba, il est d’ailleurs plus sûr pour de lécher un siège de toilette que de lécher la rampe du métro car les toilettes ne contiennent qu’une cinquantaine de germes différents alors qu’une rampe de métro en contient des centaines de milliers !
  • Parce que les bactéries peuvent rester vivantes 3 heures sur vos mains.

Qu’en est-il des savons antibactériens et des manugel sans eau pour les mains ?

  • Il est vrai que le savon ordinaire et l’eau ne tuent pas les micro-organismes (ils créent une surface glissante qui fait « glisser » les organismes), mais les savons antibactériens et les gels hydroalcooliques, eux, en tuent trop pour la plupart des usages. Les agents antibactérienmanugel hygiène mains devraient être choisis avec soin en fonction de leurs caractéristiques et de leurs ingrédients actifs, et lorsqu’une activité antimicrobienne persistante sur les mains est souhaitée.
  • Lorsque qu’il n’y a pas d’accès à de l’eau et du savon, une solution serait d’utiliser un produits de nettoyage (un manugel) pour les mains sans eau. Certains de ces produits contiennent de l’alcool éthylique combiné à des émollients (pour adoucir la peau) et d’autres agents. Ils sont souvent offerts sous forme de lotions de rinçage, de tampons ou d’essuie-doigts. Ils peuvent être utilisés par les ambulanciers paramédicaux, les préposés aux soins à domicile ou d’autres travailleurs itinérants lorsqu’il n’y a pas d’installation pour se laver les mains.

 

Savoir prendre la température : Les erreurs à éviter

 

Savoir prendre la température est un geste utile pour évaluer l’état général d’une personne. Une température oscillant entre 36,9°C et 37,9°C est dans la moyenne. Une fièvre supérieure à 40°C est par contre très inquiétante. Les risques mortels sont alors réels. Il existe de nos jours plusieurs méthodes pour mesurer la température, à privilégier selon l’âge du sujet.

Pourquoi prendre la température ?

La prise de la température corporelle permet de déceler certaines maladies infectieuses, caractérisées par l’apparition de fièvre.

On peut prendre la température avec plusieurs types de thermomètres, selon son type :température frontale

  • Température rectale (par le rectum) ;
  • Température buccale (par la bouche) ;
  • Température tympanique (par l’oreille) ;
  • Température axillaire(sous l’aisselle) ;
  • Température frontale (sur le front).

Comment prendre la température ?

La manière de prendre la température peut varier en fonction du thermomètre utilisé.

  • Savoir prendre la température rectale

La méthode rectale donne les résultats les plus précis. Elle consiste à introduire l’embout d’un thermomètre anal dans l’anus. C’est la technique à privilégier pour bien savoir prendre la température des enfants de 0 à 5 ans, très fragiles face à la fièvre.

  • Savoir prendre la température axillaire

Le principe est de coincer un thermomètre sous le bras, contre l’aisselle, pendant une minute. Cette technique peut être utilisée à tout âge. Toutefois les résultats obtenus ne sont pas d’une grande fiabilité. Il est recommandé d’ajouter 1 °C à la température affichée.

  • Savoir prendre la température par l’oreille

Cette technique n’est vraiment fiable qu’à partir de l’âge de 2 ans. Il faut placer l’embout du thermomètre auriculaire dans l’oreille. Pour bien savoir prendre la température (durée, position exacte du thermomètre), il faut lire la notice explicative du modèle.

  • Savoir prendre la température buccale

Il suffit de placer un thermomètre buccal sous la langue pendant 3 minutes environ. Il est recommandé d’ajouter 0,5 °C à la température affichée.

  • Savoir prendre la température frontale

Il s’agit le plus souvent de placer une bandelette thermosensible sur le front. Cette méthode est souvent déconseillée, les résultats obtenus étant très approximatifs. A bannir en particulier pour les jeunes enfants qui ont besoin d’un suivi précis.

Quels sont les différents types de thermomètres existants ?

  • Thermomètre à Galliumthermomètre

En verre gradué, il comporte un réservoir rempli de métaux liquides (gallium, étain et indium). Ce mélange a remplacé le mercure, interdit depuis 1999. Sous l’effet de la chaleur, les métaux se dilatent dans le corps du thermomètre. Grâce aux graduations, on peut lire la température. Les instruments de ce type sont utilisés pour mesurer la température axillaire et buccale. Ceux présentant un réservoir de plus grande taille permettent aussi la prise rectale.

En quelques secondes, il affiche la température mesurée sur un écran à cristaux liquides. Facile d’utilisation, il s’emploie aussi par voie rectale, axillaire et buccale.

Il s’agit d’un appareil électronique muni d’une sonde à infrarouges. Il évalue la température du corps à partir des rayonnements infrarouges. Ainsi, le thermomètre effectue une série de mesures en moins d’une seconde, et retient le résultat le plus élevé. Les modèles de ce type sont surtout utilisés pour prendre la température tympanique. On les emploie également pour la mesure temporale.

Des précautions pour bien prendre la température

Bien savoir prendre la température nécessite quelques mesures d’hygiène de base donc à chaque utilisation du thermomètre il faut :

  • S’assurer que le thermomètre est propre et muni d’une protection à usage unique
  • S’assurer que la personne est au repos depuis 20 minutes
  • Les protections de thermomètre sont lubrifiées, sinon penser à lubrifier l’embout.
  • Se laver les mains.

Mallettes médicales pour déplacements médicaux

Pourquoi avoir une mallette medicale ?

 

mallette medicale

La mallette medicale a été conçue pour apporter tout le soutien nécessaire au professionnel lors d’une intervention, et ce pour de diverses professions et situations. Elle est parfaite pour transporter et ranger votre matériel de physiothérapie, de secourisme, ou encore pour de quelconques activités sportives.

La mallette medicale est un élément indispensable pour de nombreux professionnels pour le transport des dispositifs médicaux indispensables lors des consultations à domicile. Elle est faite pour faciliter la vie quotidienne des professionnels de la santé.

Qu’elles soient pour des soins à domicile, pour des urgentistes, d’assistance à domicile, ou de consultations, il existe de très nombreux modèles de mallettes médicales.

La mallette medicale est un élément essentiel pour un médecin, un infirmier en déplacement ou un secouriste. Elle permet d’emmener le nécessaire du matériel médical (outils de diagnostic, instruments médicaux et infirmerie) pour les consultations et les visites à domicile.

 

 

Les caractéristiques d’une mallette medicale convenable

mallette medicale

 

 

Les mallettes médicales sont dédiées aux différentes spécialités et aménagées pour le transport du matériel médical spécifique à chaque spécialité médicale : mallette pour infirmièressacoches pour médecins, trousses pour kinésithérapeutesLa mallette medicale doit bien évidement être pratique (nombreux rangements, parfois de compartiments amovibles, robustesse) mais aussi esthétique : mallettes médicales vintage, mallettes en cuir, trousses médecin en toile indéchirable.

Alliant côté pratique et efficace, avec de nombreux compartiments pour ranger votre matériel, la mallette medicale vous permettra de le transporter en toute sécurité tout au long de vos visites médicales. En fonction de votre spécialité, de vos patients et du matériel médical que vous aurez à transporter, vous devrez opter pour un sac médical d’une forme et d’un volume spécifiques.

 

 

 

 

Le tabouret ergonomique médical

tabouret medical ergonomique

L’utilisation d’un tabouret ergonomique assis-debout permet la récupération entre les périodes en station debout prolongée. En effet, l’idée est d’alterner entre la position de repos et la position debout dans le but de réduire les inconforts au dos et de diminuer la contrainte appliquée aux articulations des chevilles, des genoux, des hanches et de la colonne vertébrale.

Le but de l’ergonomie est de veiller à se rapprocher le plus de notre « posture neutre », posture dans laquelle les déformations du corps et efforts statiques seront réduits et par conséquent les douleurs aussi !

Qu’est-ce qu’un tabouret ergonomique médical ?tabouret ergonomique médical

 

Un Tabouret ergonomique est un tabouret dans le siège a la forme adapté à la morphologie et à l’activité du thérapeute.

Il permet d’être confortablement installé à son poste de travail.

Le tabouret médical tournant avec roulettes permet d’être mobile et de travailler en toute liberté c’est un choix incontournable pour toutes les professions médicales.

Son assise permet de garder le dos droit et donc un alignement parfait de la colonne vertébrale.

Les avantages d’un tabouret ergonomique

 

Les  tabourets médicaux ergonomiques permettent d’avoir :

  • Un bassin assis de façon équilibrée.
  • Un aliment de la colonne vertébrale afin d’éviter les phénomènes de levier.
  • Les muscles du dos et du ventre sont renforcée.
  • Le diaphragme peut travailler librement donc la respiration et facilité.
  • Ils permettent un meilleur flux vasculaire.
  • Enfin une meilleure digestion poste prandial.
  • Ils permettent de rester en mouvement perpétuel et de travailler dynamiquement.

Destination des tabourets ergonomiques :

 

En réalité les tabourets ergonomiques sont destinés à n’importe quelle activité professionnelle qui veut prendre soin de sa posture et de son dos. De plus en plus de profession de différents horizons commandent  ce type de siège de bureau afin de satisfaire leur posture professionnelle.

 

En conclusion, l’utilisation de tabourets ergonomiques permet de réduire l’amplitude de mouvement au tronc, aux membres supérieurs et inférieurs. De plus, ils contribuent à réduire les inconforts, principalement ceux ressentis au dos.