Close

Pourquoi utiliser un tensiomètre ?

Certains malades ont besoin d?une surveillance de près de leurs tensions artérielles comme les patients diabétiques qui souffrent souvent de l?hypertension artérielle. Suivre sa tension est plus important pour empêcher une grave lésion des reins. Des lésions graves qui touchent le c?ur et les vaisseaux sanguins peuvent ainsi être évitées. Afin de prévenir des complications importantes, il est indispensable de m...

Lire la suite
Tensiomètre manuel
Résultats 1 - 18 sur 18.
Résultats 1 - 18 sur 18.

Tensiomètre manuel Il y a 18 produits.

Pourquoi utiliser un tensiomètre ?

Certains malades ont besoin d’une surveillance de près de leurs tensions artérielles comme les patients diabétiques qui souffrent souvent de l’hypertension artérielle. Suivre sa tension est plus important pour empêcher une grave lésion des reins. Des lésions graves qui touchent le cœur et les vaisseaux sanguins peuvent ainsi être évitées. Afin de prévenir des complications importantes, il est indispensable de maintenir votre glycémie dans son seuil normal. C’est pourquoi suivre de près sa tension artérielle est primordial. C’est pour cette raison avoir un tensiomètre chez soi, vous permet d’adapter le traitement anti-hypertenseur convenable à votre état de santé.

Dans cette catégorie retrouvez notre gamme de tensiomètre manuel  pour une prise de tension précise et facile, tandis que le brassard se positionne facilement via une bande auto-agrippante.

Comment utiliser un tensiomètre ?

La prise de la tension au tensiometre manuel et stéthoscope constitue la méthode de référence.

Le sphygmomanomètre manuel est composé d’un brassard gonflable, d’un système de mesure (manomètre), d’un tube qui les relie, et d’une poire servant à augmenter la pression dans le manchon, également reliée à ce dernier par un tube. La poire est équipée d’une soupape permettant de contrôler la pression et de la faire diminuer progressivement pour effectuer la mesure. Le tensiomètre manuel est utilisé conjointement avec un stéthoscope, qui permet à l’examinateur de déceler la reprise des battements cardiaques dans l’artère du bras (pression systolique). En lisant à cet instant la valeur indiquée par le manomètre, on obtient la mesure de la pression artérielle maximale. Lorsque la pression du brassard devient inférieure à la pression diastolique, les battements deviennent inaudibles dans le stéthoscope, et la valeur fournie par la manomètre correspond à la pression artérielle minimale.

Tensiomètre manuel: Description  

Les tensiomètres peuvent être équipés de robinet de décompression, de boîtier ABS anti-choc, de bague anti-froid, d'un mécanisme de remise à zéro automatique, d'une trousse de transport, d'un affichage LCD.

Cet outil médical est utilisé par les professionnels de santé pour mesurer la pression artérielle.

La prise de tension avec les tensiomètres manuels est basée sur la méthode auscultatoire. Cette méthode auscultatoire nécessite l'utilisation d'un stéthoscope afin de faire le contrôle de manière visuelle et auditive de la pression diastolique (pendant le relâchement du coeur) et de la pression systolique (pendant la contraction du coeur). Cette méthode fait appel à un brassard occlusif (permettant la compression de l'artère) et à un stéthoscope (pour détecter les bruits engendrés lors du passage du sang pendant le dégonflage du brassard). On distingue 5 phases différentes (appelées bruits de Korotkoff) :

  • Phase I : apparition du premier son,
  • Phase II : tonalité de murmure,
  • Phase III : son vif et net,
  • Phase IV : affaiblissement du son,
  • Phase V : disparition du son,

La pression systolique est déterminée par la phase I et la pression diastolique par la phase V.

Close